Au nom de la Maison de l’Europe de Provence, je présente à tous les Européens, et plus spécialement aux visiteurs de ce site, nos meilleurs voeux pour 2019. Que la nouvelle année vous apporte tout ce que vous désirez !

Pour l’Europe, je souhaite de la volonté réaliste et pragmatique. J’attire votre attention sur deux signaux en ce début d’année. Le premier est triste et négatif. L’assassinat brutal du maire de Gdansk le 13 janvier : c’est le signe que la haine est de retour en Europe. Le second est plus positif. La signature du nouveau traité franco-allemand, le 22 janvier, signifie que ces deux Etats vont peut-être reprendre leur rôle de “moteur” de l’Europe : on peut l’espérer car ce serait utile puisque nous sommes dans le système de l’Europe des Etats.

Alors mes voeux européens ? Que le signe positif l’emporte définitivement sur le signe négatif ! Alain-Pierre Merger

Ce concours scolaire est organisé par la Maison de l’Europe de Provence avec le soutien de la Représentation régionale de la Commission européenne et le Bureau d’information du Parlement européen à Marseille.

POUR LES COLLEGIENS

Avec le soutien financier et logistique du Conseil départemental des BdR, deux sujets au choix.

sujet 1 : une image vous donne envie de visiter un pays de l’U.E. (autre que la France). Vous pouvez effectuer un montage, utiliser les magazines, les brochures d’agence de voyages, internet, etc. Expliquez votre choix.

Sujet 2 : expliquez pourquoi vous vous sentez proche des autres collégiens des pays de l’U.E., ce que vous avez en commun et qui vous donne envie de les rencontrer.

POUR LES LYCEENS

Avec le soutien financier et logistique du Conseil régional de la région Sud, deux sujets au choix.

sujet 1 : Faites-nous découvrir une tradition, une coutume, une recette, un monument d’un pays de l’U.E. (autre que la France). pourquoi ne pas interroger un Européen ? Lors de votre choix, soyez original. Pensez à illustrer votre propos.

sujet 2 : en 2019, les élections européennes. Un(e) élève vous dit qu’il (elle) n’ira pas voter. Expliquez-lui par écrit pourquoi il est nécessaire de voter pour ces élections européennes.

*** Les enseignants sont appelés à faire participer une ou plusieurs classes. Il y aura une centaine de lauréats dans chaque catégorie et les établissements qui auront engagé le plus grand nombre de classes seront aussi récompensés.                                                           Au total, près de 10 000 € de prix ! Date limite d’envoi des travaux : 21 décembre 2018.

Demandez au plus tôt le règlement détaillé du concours à M. Jean-Marie MANZON, responsable des concours scolaires de la Maison de l’Europe de Provence, 19 bd Dauzac, 13004 Marseille (06 68 71 86 00, jean-marie.manzon@orange.fr)

Le mois d’octobre 2018 a été particulièrement dense en activités civiques européennes.

Nous avons organisé pas moins de 5 manifestations publiques :

  • 10/X : une rencontre littéraire sur la Suède vue par 2 écrivains français (en partenariat avec l’association Culture-Provence-Suède).
  • 12/X : un débat avec l’ambassadeur de Chypre pour soutenir ce petit pays européen malheureusement coupé en deux depuis l’invasion turque de 1974 (en partenariat avec l’association Amitié France-Chypre et avec le consulat chypriote de Marseille).
  • 2 consultations citoyennes sur l’Europe, l’une à Aix (18/X) et l’autre à Marseille (23/X). La consultation marseillaise était en partenariat avec la mairie du IIe secteur de Marseille et avec le Comité Européen de Marseille.
  • 25/X : une rencontre avec le sportif Ara Khatchadourian, qui a couru de Marseille à Erevan, en traversant l’Europe du sud sur le thème “Paix et mémoire en Europe” (en partenariat avec l’association arménienne Naïri-F.A.M.).
  • Sans compter notre 14e concours scolaire qui s’adresse aux collèges et aux lycées (en partenariat avec le Département et la Région)

En résumé, mieux connaître 3 pays européens, réfléchir avec 2 écrivains, débattre avec un ambassadeur, exprimer son opinion sur l’Europe, dialoguer avec un sportif qui traverse l’Europe, promouvoir l’Europe auprès des jeunes : ce sont les différentes facettes d’un même civisme européen. Il faut mêler ainsi géographie, culture, géopolitique, démocratie participative, contact humain et activités scolaires, pour permettre à nos concitoyens de prendre conscience des réalités européennes. Ce mois d’octobre a ainsi témoigné de l’originalité de notre vocation : faire vivre l’Europe dans la réalité locale, c’est à dire promouvoir un civisme européen humain, multidimensionnel et concret. Et n’oublions pas qu’on ne fait rien tout seul : le partenariat est la clé du succès ! Voilà pourquoi ce mois d’octobre a fait rayonner l’Europe des citoyens en Provence…    APM