Plus que jamais 2019 doit être l’année de la relance européenne ! Nous entendons bien y contribuer. Il ne s’agit plus d’avoir des projets (nous les avons…) mais de réaliser des activités qui serviront de point d’appui citoyen à la relance européenne en permettant à chacun de faire son expérience européenne. Il s’agit donc d’avancer vers l’Europe des citoyens.

Il y a d’abord le civisme européen proprement dit que l’on peut définir comme la prise de conscience de la citoyenneté européenne. Des débats sur l’actualité européenne mettront en valeur la dimension européenne et feront comprendre que l’Europe est la solution à nos problèmes communs. Les journées thématiques manifestent concrètement l’existence de l’Europe : le 9 mai célèbre l’Union européenne, la Journée européenne des langues fait la promotion de la diversité et de la communication interculturelle alors que les Journées européennes du patrimoine sensibilisent au patrimoine culturel commun. Et la semaine européenne de la démocratie locale rapproche les collectivités locales de la dimension européenne. Il est nécessaire aussi de développer des rencontres entre citoyens européens de différents pays car c’est ce qui fait prendre conscience de la citoyenneté européenne au niveau local. Et n’oublions pas les fêtes européennes qui associent Europe et convivialité. Connaître les autres peuples européens est également indispensable car on ne peut être Européen tout seul chez soi. Le partenariat avec les Présidences tournantes des organisations européennes sont très utiles dans ce domaine : en 2019, la Finlande et la Roumanie seront donc nos principaux partenaires. Enfin, l’action scolaire est essentielle car elle s’adresse aux jeunes générations. Nous disposons de 2 instruments pertinents dans ce domaine : un concours scolaire qui fait appel à la créativité des élèves et un certificat d’études européennes qui donne les bases d’une éducation civique européenne.

Mais nos concitoyens veulent aussi participer à l’Europe. Cette exigence est légitime car elle exprime la démocratie européenne. Bien sûr, ce n’est pas nous qui allons diriger l’Europe mais nous pouvons contribuer à faire entendre le point de vue des citoyens auprès des décideurs européens : c’est l’objectif de notre action pour la démocratie participative européenne. Il faudra favoriser la participation aux élections européennes en expliquant le rôle du Parlement européen. La continuité de notre coopération avec les Présidences tournantes de l’UE et du Conseil de l’Europe mettra les citoyens en contact avec les représentants des vrais décideurs car n’oublions pas que ce sont les Etats qui décident. Nous pouvons être fiers des 2 rendez-vous que nous proposons à ce niveau : le forum eurocitoyen de notre A.G. (avec l’ambassadeur de Roumanie) et la journée des Présidences européennes (avec l’ambassadeur de Finlande). 2019 sera particulière puisque la France présidera le Conseil de l’Europe. Enfin, notre opération « en direct avec la Commission européenne » mettra les citoyens en contact avec celle qui est « le moteur de l’Europe »…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *